Sélectionner une page

A la fin de chaque année, je me sens un peu nostalgique. Cela m’arrive très rarement, mais c’est souvent le moment où je m’autorise à regarder en arrière. Non pas pour ruminer, mais pour prendre le temps d’observer ce qui a été accompli. Est-ce que mes actions m’ont rapprochée de mes objectifs ? Mes objectifs contribuent-ils toujours à mettre en vie mes valeurs et le sens que je donne à ma vie ?

Puis vient le réveillon, et ce fameux 1er janvier, ce premier jour de l’an. Et je ne sais pas vous, mais de mon côté, chaque premier janvier, j’ai un de ces spleen ! Un moment particulier où il faut dire au revoir à l’année écoulée (et tout ce qui n’a peut-être pas pu être accompli ou vécu), et déjà la pression de ce que l’on va faire de cette nouvelle période. Tout le monde prend des bonnes résolutions, avec énormément de bonne volonté, j’en conviens. Ces fameuses bonnes résolutions que toutes façons vous ne tiendrez au mieux que quelques semaines… pour les plus motivés ! Pour moi, les « bonnes résolutions », c’est un peu la fausse bonne excuse pour se donner bonne conscience. Comme faire une journée de diète après un repas (ou une journée?!) trop chargé ! Comme si les bonnes résolutions pouvaient sauver tous nos excès de l’année.

ma meilleure astuce pour appliquer vos bonnes résolutions est simple : n’en prenez pas

En réalité, les bonnes résolutions sont souvent furtives, temporaires et ne répondent pas à une réelle motivation.

A la place, je préfère vous proposer de réfléchir à vos objectifs pour l’année à venir. Et, bien entendu, cela va vous demander un peu plus de travail. L’idée est de se fixer des objectifs réalistes et réalisables, et pour lesquels vous êtes réellement motivés.

Prendre la résolution de perdre 15 kilos alors que vous n’avez aucune envie de manger sainement et encore moins de vous mettre au sport… va être difficile à tenir !

Réfléchissez aux buts cachés de vos bonnes résolutions : le pourquoi ?

Peut-être que cette envie de perdre 15 kilos correspond plus à votre besoin de vous sentir bien dans votre peau, de vous sentir plus jolie, ou de vous trouver un amoureux, de vous sentir aimée et moins seule ? C’est ce que l’on appelle la motivation. Quels sont vos motivations pour ces buts ?


Pensez aux objectifs que vous pourriez vous fixer tout au long de l’année

Si l’idée est de vous sentir mieux dans votre peau, de vous trouver plus jolie, peut-être qu’un travail sur vous même serait un bon point de départ. Parfois, peu importe notre poids, nous avons des difficultés à aimer notre image. Alors pourquoi avoir la résolution (que vous ne tiendrez pas) de perdre 15 kilos pour le même résultat au bout du compte ? Peut-être alors que l’objectif serait de vous réconcilier avec votre image et d’avoir plus confiance en vous.

Décomposez vos objectifs en actions concrètes

Il est plus facile d’atteindre ses objectifs quand on sait par quoi commencer, que l’on se fixe une série de petits objectifs, plutôt qu’un seul gros but !

Par exemple, pour vous réconcilier avec votre image et avoir plus confiance en vous… Vous pourriez commencer par porter uniquement les vêtements que vous aimez et dans lesquels vous vous trouvez jolie. Vous pourriez aussi, tous les matins, faire l’effort devant votre miroir de vous concentrer sur ce que vous aimez chez vous. Et enfin, vous pourriez vous entraîner à apprécier ce que vous aimer le moins. Fixez-vous des objectifs progressifs, vous voyez l’idée ?

Ne soyez pas trop exigeant avec vous même

Paris ne s’est pas fait en un jour, vous n’allez pas vous trouver la plus belle ou la meilleure du monde demain matin, comme par magie. L’estime de soi se travaille. La confiance aussi. Et c’est valable pour tous les objectifs que vous pourriez vous fixer.

L’idée est que chaque petit pas compte : prenez le temps de vous féliciter de chacun d’entre eux !

Faites le point régulièrement

Faire le point une fois par mois par écrit me semble intéressant. Sans cette étape, on peut avoir tendance à dériver. Quels objectifs ai-je atteints ? Si je n’en ai atteint aucun, peut-être s’en fixer de nouveaux plus réalistes. Ou vérifier si j’ai bien mis en place toutes les actions que j’avais prévues. Si je n’ai mis en œuvre aucune action : quels ont été les freins ? Ma motivation est-elle réelle ? Est-ce le bon moment ?

Et reprenez les raisons pour lesquelles vous vous étiez fixé ces objectifs

Repenser aux raisons qui nous ont poussés à se fixer un tel objectif aide à se reconnecter à ses ressources. Si j’ai décidé d’arrêter de fumer pour être en meilleure santé et pouvoir mieux profiter de mes enfants ou mes petits enfants, penser à eux et à cette motivation peut m’aider à accomplir ces petites actions du quotidien qui m’amèneront à mon objectif.

Vous avez toute une année pour y travailler, voyez les choses à long terme. Il y aura forcément des moments où ce sera plus facile, et d’autres où ça le sera moins. Ne vous définissez pas uniquement par vos tentatives non abouties. La répétition est mère des apprentissages. Essayez encore, ajustez vos actions. Et vous vous rapprocherez de vos objectifs.

Et promis, on fait le point l’année prochaine ?!


Cet article participe à l’événement “Votre meilleure astuce pour appliquer vos bonnes résolutions” du blog Devenez meilleur. J’apprécie beaucoup ce blog, et en fait mon article préféré est celui-ci « comment trouver le sens de votre vie en 20 mins », il pourrait peut être vous aider à définir vos valeurs et buts avant de vous lancer dans vos bonnes résolutions annuelles !