Sélectionner une page

Quand on pense à Noël, on pense magie, lumières, yeux des enfants émerveillés. On pense aussi à tous ces cadeaux qui seront bien vite déballés, à l’explosion de joie de nos bambins. Mais les fêtes peuvent virer au cauchemar. Même si pour beaucoup, cette fin d’année est l’occasion de partager un moment, des rires, de se retrouver aussi. Peu importe notre religion ou nos croyances, j’ai la naïveté de croire que cette fin d’année est en réalité une histoire d’amour et de bonté envers notre prochain. C’est un peu « cucul », mais j’ai toujours aimé l’idée que l’on ait toujours un couvert de plus à table, pour quiconque se retrouverai seul.

Mais l’idée même de Noël et de cette année qui s’achève, peut être source d’angoisse. Je vais essayer de partager avec vous les 7 solutions que vous me confiez mettre en place.

1. les fêtes un moment pour ressentir de la gratitude

Quel que soit notre situation, j’aime l’idée que l’on puisse terminer cette année en faisant le point sur toutes les choses envers lesquelles on ressent de la gratitude. Je dirais même que c’est dans les moments les plus difficiles, qu’il est intéressant de se recentrer sur ces petites choses ou ces personnes pour lesquelles on ressent de la reconnaissance. Plutôt que se centrer sur le vide, le manque, pour quelles raisons pourrions-nous dire « MERCI » ? Si l’on se sent l’âme à le faire, on peut faire cette liste par écrit. Pour envoyer l’information directe à notre cerveau !

2. pour un noël zen, ne te sens obligé de rien

 

Je crois qu’en cette période de fêtes, et plus que jamais, il est important de s’écouter. D’écouter ses besoins, ses envies mais aussi ses valeurs. Et écouter son corps, car cette période est la période de tous les excès. Demandez-vous de quoi vous avez envie, qui vous avez envie de voir, et ce que représentent les fêtes pour vous. Peut-être rêvez-vous de passer noël en solo, ou rien qu’à 2, en petit comité avec vos enfants, ou de faire une grosse fiesta avec vos potes. En vérité, je vous dirais que l’on se fiche royalement de ce que les autres attendent de vous. Demandez-vous ce qui est bon pour vous, et essayer de trouver un compromis. Je ne vous dis pas d’envoyer balader tout le monde. Je vous dis de ne pas taire vos besoins. Je vous dis de les reconnaitre, de les exprimer et de trouver quelque chose qui remplisse votre cœur de joie. Des fêtes sous la contrainte n’ont jamais rien eu de bon. Il est temps de reconnaitre ce qui est bon pour vous et décider. C’est une bonne occasion de s’exercer.

 

Enfin, je crois qu’il est important aussi de prendre soin de son corps. Pour la plupart, vous allez manger, grignoter et boire bien plus que vous le devrez. Faites-vous plaisir sans vous rendre malade. Réduisez votre consommation d’alcool (tonton Roger et tante germaine complètement pétés à table qui se disputent, ça n’a jamais rien eu de cool). Faites-vous plaisir, cuisinez si vous aimez ça, des choses bonnes au goût et au corps. Si vous manquez d’idées, allez faire un tour sur le site de nourrisanté qui vous donne des idées de recettes santé. Ses truffes de noël sont une vraie tuerie !

3. Foutez-vous la paix : rien ne se doit d’être parfait pour les fêtes

On s’en fiche que vous soyez la meilleure décoratrice d’intérieur, que vous ayez les plus belles illuminations extérieures ou que vous soyez le meilleur pâtissier de noël. Ce que l’on retiendra c’est votre sourire, votre envie d’être avec les autres et de partager, plutôt que votre table dressée au carré. Personne n’a exigé que tout soit parfait. La personne qui vous impose ça : c’est vous-même. Alors foutez-vous la paix, et amusez-vous (ou larvez dans votre canapé avec netflix si c’est votre choix et que cela vous rend heureux).

4. Prenez l’air et la lumière

La période hivernale est la période où l’on manque cruellement de lumière. C’est pour cette raison que l’on voit le taux de déprime, de dépressions saisonnières ou de rechutes grimper en flèche. Ce n’est pas un mythe, c’est un fait scientifique. Le manque de moral est mauvais pour le moral. Vous pourriez opter pour la luminothérapie… ou tout simplement : prenez l’air ! Sortez, de jour, profitez des rayons du soleil, de la lumière, de changer d’air. Votre moral vous remerciera.

5. Faites des dons ou cadeaux qui ne vous coûtent rien ou presque

Je ne sais pas vous, mais cette représentation commerciale de Noël me rebute énormément. J’ignore d’où vient cette idée. Evidemment qu’un cadeau matériel fait plaisir… Mais cela n’a jamais été mes meilleurs souvenirs. Non en fait, ce qui a rempli mon cœur d’émotions positives pendant cette période de fêtes… C’était de voir, enfant, ma maman qui prenait tant de plaisir à décorer notre sapin. A quel point elle s’appliquait pour cacher nos cadeaux (que de toutes façons nous trouvions !), son air malicieux qui sous entendait qu’elle ne savait pas si le père noël allait passer… Ses chocolats, chaque année testant une nouvelle recette. Et le mieux de tout, nous étions à 4 dans le canapé le soir de Noël, avec mon frère et mes parents. Et c’était le moment le plus heureux de l’année. Nous n’avions rien d’autre à faire que d’être ensemble. Nous aussi nous avons connu des tensions (merci l’adolescence ah ah, ou mon père qui devait quitter notre soirée de noël pour le travail…). Mais je crois qu’aujourd’hui je ne retiens que le bonheur d’avoir l’envie de faire plaisir. Je n’ai par contre aucun réél souvenir de « jouet » que j’attendais avec impatience et que j’ai eu la chance d’avoir.

Je me bats avec mon conjoint car pour moi, être ensemble et fêter la fin d’année, c’est partager de l’amour… si cadeau il doit y avoir, je préfère que ce soit quelque chose de personnel. Pas un truc qui nous a tous ruiné, mais plutôt quelque chose qui témoigne de l’affection. Ou que l’on a pris le temps de faire soi-même.

Et vous ? Que préférez-vous recevoir ? Un cadeau qui a ruiné celui qui vous l’offre et qui est tout à fait impersonnel ? Ou quelque chose que cette personne a pris le temps de chercher/fabriquer/créer ?

6. pour un noël de partage, entourez-vous des gens qui vous font du bien

Je vous souhaite que vous ayez dans votre entourage des gens qui vous aiment et qui vous font du bien. Je sais que noël peut être très douloureux pour les personnes isolées. Passer les fêtes quand on n’a pas de famille, ou de proches, n’a rien d’une partie de plaisir. Si c’est votre cas, parlez-en, et regardez autour de vous. Parfois les belles surprises sont là où on ne les attend pas. De plus, vous n’êtes pas seul à être seul. Vous pouvez faire le bonheur de quelqu’un d’autre en partageant un moment de votre vie. Plus que jamais, les fêtes sont l’occasion de donner et de partager. Que vous ayez besoin de recevoir ou l’envie de donner, pensez aux associations. Donnez de votre temps ou de votre argent. Et acceptez de recevoir bonté, bienveillance et partage. On s’est tous retrouvé un jour dans l’une ou l’autre position : celle de recevoir ou celle de donner. Il n’y a pas une place meilleure que l’autre. Il y a un temps pour tout, et des étapes temporaires à franchir.

7. Consultez

S’il vous plait, si vous êtes isolés, si vous êtes seul, si vous avez perdu quelqu’un de cher, que la tristesse ou l’angoisse en cette période est trop fort, parlez-en à quelqu’un. Et s’il n’y a personne autour de vous à qui vous pouvez vous confiez, consulter. Consulter c’est parfois mettre des mots sur une émotion qui nous semble insurmontable. Ça ne veut pas dire faire une thérapie de 10 ans ou se dire qu’on est cinglés. Quand on a perdu quelqu’un qu’on aimait, ces périodes sont difficiles. Le deuil peut tout remettre en perspective : la valeur des fêtes, de la vie même, la structure familiale. Rencontrez votre médecin traitant ou un psychologue, pour une demi-heure ou une heure ne fera pas de vous quelqu’un de malade. Juste quelqu’un qui reconnait la difficulté du moment et qui accepte qu’on l’aide. Vous ne le feriez pas pour quelqu’un qui traverse épreuve ?

Je vous souhaite à tous de merveilleuses fêtes de fin d’année. Je vous souhaite d’être entourés, aimés, et si possible, émerveillés par la magie de noël. Je vous souhaite de partager de bons moments, seul, en famille, ou entre amis, du moment que votre coeur soit serein et que cela soit votre choix. Je vous souhaite de vous respecter,  et que vous receviez autant d’amour que vous en donnez.

Recevez un outil pour reconnecter à vos ressources intérieures

 

Commencez l'auto hypnose dès maintenant avec cet outil facile: une séance audio guidée pour mettre à distance les émotions inconfortables et reprogrammer votre esprit!

Vous êtes bien inscrit(e) :-)

Pin It on Pinterest

Share This